Nouvelles recettes

Le bio rend-il les aliments meilleurs pour vous ?

Le bio rend-il les aliments meilleurs pour vous ?


Une nouvelle étude de l'Université de Newcastle sur les cultures biologiques par rapport aux cultures conventionnelles confirme que les méthodes d'agriculture biologique ont un impact positif sur la santé. Le mercredi 10 septembre, Food Tank accueillera le Dr Charles Benbrook qui discutera des résultats de l'étude dans sa série exclusive de webinaires, intitulée « Impact de l'agriculture biologique sur la santé ».


Choisir le bio – mieux pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. De plus, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – meilleur pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. De plus, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – meilleur pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. De plus, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – meilleur pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. En outre, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – mieux pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. En outre, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – meilleur pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. De plus, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – mieux pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. En outre, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – mieux pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. De plus, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – meilleur pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. De plus, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude observationnelle. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement par rapport aux produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Choisir le bio – mieux pour vous et la planète

Les aliments biologiques sont non seulement meilleurs et plus sains pour la santé humaine, mais aussi pour l'environnement, selon une étude française.

Réduire la consommation de produits animaux est important car ces produits sont plus nocifs pour l'environnement que ceux d'origine végétale. En effet, l'élevage a besoin d'une grande quantité d'énergie et contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre. En outre, l'élevage intensif aggrave considérablement la perte de biodiversité, car les habitats naturels sont transformés en cultures fourragères et fourragères.

La façon dont les aliments sont produits peut également affecter les régimes alimentaires durables, et l'une des méthodes de production alimentaire les plus respectueuses de l'environnement est l'agriculture biologique.

En conséquence, l'équipe de recherche visait à étudier comment divers régimes alimentaires, en particulier les aliments à base de plantes et biologiques, affectent l'environnement. L'équipe de recherche a examiné les effets environnementaux des modes d'alimentation et des systèmes de production agricole ainsi que l'impact environnemental de la consommation d'aliments biologiques au moyen d'une étude d'observation. L'équipe a analysé la consommation alimentaire et la consommation d'aliments biologiques de plus de 34 000 adultes français. Afin d'identifier les préférences des participants pour les produits d'origine végétale ou animale, ils ont utilisé un score pro-végétarien. De plus, ils ont mené des évaluations de l'impact environnemental du cycle de vie de la production au niveau de la ferme par rapport à trois indicateurs environnementaux : les émissions de gaz à effet de serre, la demande énergétique cumulée et l'occupation des terres.

L'équipe a découvert qu'un régime à base de plantes réduisait les impacts environnementaux liés à l'alimentation, en particulier les émissions de gaz à effet de serre. Dans le même temps, ils ont également averti que les effets environnementaux des systèmes de production sont tous différents et peuvent être affectés par le climat, les types de sols et la gestion agricole.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Les frontières de la nutrition, suggèrent qu'une alimentation riche en fruits et légumes, en particulier biologiques, est meilleure pour la santé humaine et l'environnement que les produits d'origine animale. (Connexe : Les aliments biologiques offrent plus que des avantages pour la santé.)


Voir la vidéo: Le remède le plus puissant que je ne jamais partagé avec vous regardé ce qui se passe